Histoire du Château de Lassalle

L'histoire telle que nous la connaissons

Situé entre Moirax et La Romieu dans le hameau de Brimont, le château de Lassalle était autrefois une seigneurie de la vicomté du Bruilhois dans le ressort de Laplume. Il ne reste pas grand-chose de l’ancien château car les bâtiments ont été remaniés et transformés au fil des siècles pour aboutir à l’emprise actuelle du bâtiment construit entre le milieu et la fin du XVIIIe siècle. Les voûtes en pierre des dépendances et le mur de pierre qui marque la limite du jardin ouest sont estimés dater du XIe siècle. Une partie de la dépendance était probablement une salle de garde dont il reste trois niveaux.

La propriété du château a varié au fil des ans. L’histoire actuelle connue commence en 1485, lorsque Meynard de Larroque, clerc au Trésor d’Armagnac, en était le propriétaire. Au début du XVIe siècle, les Godhailh, illustre famille de l’Agenais, sont seigneurs de Brimont, dont Jean de Godhail en 1499 et son fils de 1502 à 1514. Le fils de ce dernier, Robert, fut l’adjudicataire du monastère de Moirax, alors en ruines. C’est probablement à cette époque que le château de Lassalle est agrandi et embelli par l’ouverture de meneaux dans les anciens murs, dont certains existent encore. En 1538, Robert est dénoncé par son cousin à la duchesse de Valentinois pour des fautes commises dans l’exercice de sa charge de receveur des tailles. Il est arrêté et condamné à être pendu aux fourches de Montfaucon à Paris. Diane de Poitiers se fait attribuer une partie de son butin et jouit de ses biens jusqu’en 1564, date à laquelle elle vend les terres et les habitats à Jehan et Lohys de Godhail, fils de Robert. La seigneurie est alors revendue. En 1583, Noble Caprazy de Las, seigneur d’Espalais, épouse Mademoiselle Claude de Vergez, fille du seigneur de Brimont. La terre et la seigneurie passent alors à la branche cadette des de Las dont les descendants ajoutent Brimont à leur nom de famille, devenant ainsi les De Las de Brimont, branche qui se maintiendra jusqu’au milieu du XIXe siècle. C’est à la fin du XVIIIe siècle qu’ils construisirent l’actuelle demeure de style Directoire, marquée par l’écusson DLB au-dessus de l’entrée actuelle.

Le dernier survivant masculin de la famille De Las de Brimont, noble Philibert, décède en 1864 Il laisse deux filles, dont Claudine qui hérite de la propriété en épousant Louis-Marie d’Arblade de Seailles. Ils eurent une fille unique qui devint héritière de la propriété. Veuve et sans descendance, la fille cède le château à sa cousine Marie-Thérèse de Brondeau (arrière-petite-fille de Philibert de Las) lors de son mariage en 1901 avec M. Robert Garrigues de Flaujac. Le château reste dans la famille Flaujac jusqu’en 1954, date à laquelle il est vendu aux Revillon d’Apreval qui, à leur tour, vendent la propriété en 1969 à un médecin d’Agen, M. Orlandini. Les Orlandini ont vécu en famille au château pendant plus de 20 ans et au début des années 1990, le château a été acheté par M. JP Laurens qui l’a transformé en hôtel jusqu’à sa revente à Mme et M. Amadieu en 2003. En 2012, le château obtient son classement 4 étoiles et continue d’être exploité en tant qu’hôtel jusqu’à la pandémie de 2020. En 2022, les propriétaires actuels, Christina et Sassan Aminzadeh, acquièrent la propriété et la font revivre pour en faire leur résidence, leur location de vacances et leur lieu de mariage/conférence.